La réforme du stationnement pour les nuls !

La réforme du stationnement entre officiellement en vigueur le 1er janvier 2018 ! Le magazine Autoplus a récemment publié un aperçu par ville des nouveaux prix des PV. Suite à la réforme, le montant traditionnel du PV à 17 € va se voir remplacer par un tarif fixé librement par chaque ville (le forfait post stationnement).

Quand certaines grandes villes font en ce moment le choix de réduire le prix de leur future amende, d’autres collectivités voient en cette réforme de nouvelles formes de recettes. Déjà mécontent de la hausse à venir du prix du carburant, la grogne des automobilistes risque de se faire entendre dès l’an prochain. Le site collaboratif Prendsmaplace vous en dit plus sur les changements à venir dans les différentes villes de France.

Bordeaux, une augmentation du PV de 100 % dès la réforme du stationnement

Avec un prix de l’amende revu à la hausse à Bordeaux (30 € voir 35 € en hypercentre), l’agglomération a également fait le choix de réviser les prix du stationnement « en surface ». Sans parler des parkings couverts, le tarif horaire du stationnement va également changer. En effet, aucune évolution n’est prévue pour un stationnement maximum de 2h. Celui-ci coûtera toujours 5 € (secteur rouge) et 3,60 € (secteur vert).

Le véritable changement va par contre se faire pour une troisième heure de stationnement. En hyper-centre le dépassement des 2 h autorisées sera facturé au prix de l’amende. Pour un stationnement de plus de 2 h, il conviendra donc de privilégier un des parcs couverts de la ville. Il est vrai que ces derniers répondant davantage à un stationnement de moyenne ou longue durée. Ainsi, d’après le journal Sud-Ouest, un sondage laisse d’ailleurs croire que pour 73,8 % des automobilistes, il restera préférable de se garer dans la rue sans payer.

Voir toutes nos annonces parking Bordeaux

Toulouse double également son amende stationnement

A Toulouse, avec la réforme du stationnement, la future amende sera de 30 €. Cette nouvelle amende doit également dissuader les automobilistes à ne plus payer leur stationnement. En optant pour ce tarif, le prix à Toulouse se veut compétitif par rapport à d’autres grandes agglomérations. Pour les personnes habituées à se garer 2h à Toulouse, en cas de dépassement, laissez sa voiture sur la voie publique 3h, 6h ou plus, vous en coûtera la même somme : 30 € ! Par ailleurs, la municipalité ne prévoit pas d’augmenter la tarification du stationnement suite à la réforme, mais de renforcer davantage les contrôles et les moyens de verbalisation.

Pour se faire, la lecture automatisée des plaques d’immatriculation et la mise en place d’horodateurs connectés vont voir le jour. Très rapidement, ces innovations technologiques devront contribuer à la rentabilité des 11 000 places de parking de Toulouse.

Voir toutes nos annonces parking Toulouse

réforme du stationnement

Réforme du stationnement, des changements importants à venir début 2018 !

A Metz une multinationale va gérer le stationnement en voie publique

Avec un prix de 15 € à Metz, le montant post-stationnement se veut moins cher que le prix du PV traditionnel. Cette mesure est vraie uniquement en cas d’un paiement immédiat de la contravention. Depuis début 2017, la ville de Metz a pris les devant sur la date réelle d’entrée en vigueur de la réforme du stationnement. Il est vrai qu’en s’associant à la multinationale Indigo, Metz est devenu la ville pilote de la réforme du stationnement. Un fil conducteur a donc été défini avec l’entité privée, comme l’indique un communiqué de presse du groupe. L’expertise d’Indigo doit permettre à la ville d’atteindre des résultats significatifs : taux de respect du paiement de 85 à 95 %, nouvelles recettes pour la collectivité, fluidité de la circulation en centre-ville…

Strasbourg suit le modèle de Metz dans le stationnement en voirie

A Strasbourg et comme évoqué dans un précédent article sur la réforme du stationnement, le prix du stationnement va rester le même : 2,10 €/h en zone rouge, 1,70 €/h en zone orange et 0,50 €/h en zone verte. Toutefois, la durée maximale du stationnement par zone va se voir allonger d’une heure en zone rouge (de 2 à 3 h), et de deux heures en zone « orange » et « verte ». Une facturation progressive plus chère sera mise en place pour accompagner cette mesure. En ce qui concerne le forfait post-stationnement, son prix sera maintenu au prix de l’amende actuel de 17 € en cas de paiement sous 72h. Au-delà de ce délais, il faudra sinon débourser 35 €.

La bonne nouvelle suite à la réforme du stationnement, en cas de verbalisation après un dépassement d’horaire, est la possibilité de voir son amende remisée. En effet, une déduction du montant déjà payé à l’horodateur par l’automobiliste sera pris en compte. Autre grand changement à Strasbourg, la gestion du stationnement en voie publique va changer de main à compter de 2018. Le gestionnaire local Parcus perd en effet l’exploitation des 14 000 places de parking au détriment du groupe Indigo. Et oui pour le syndicat mixte, à force de se reposer sur ses lauriers cela devait arriver !

Voir toutes nos annonces parking Strasbourg

Le bon élève de la réforme du stationnement est Montpellier !

Du côté de Montpellier, l’idée est d’accentuer le rôle des trois zones de stationnement tout en répondant à l’évolution de place de la voiture en ville (nouveaux besoins, nouveaux usages, évolution urbaine,…). Ainsi, pour les parkings en zone « jaune » ou « orange » répondant à un stationnement de courte à moyenne durée, le forfait post stationnement restera le même que l’amende actuelle de 17 €, à condition de payer sous 4 jours. Au-delà de ce délais, le montant se verra doublé à 33 € ! En zone « vertes » pour un stationnement de longue durée, l’amende se verra minoré de 17 à 10 €.

Voir toutes nos annonces parking Montpellier

Nancy, pas de gros changements avec la réforme du stationnement,

La ville de Nancy, fait également figure de bonne élève dans l’Est de la France en proposant un forfait post-stationnement de 10 à 15 € selon la localisation. Comme à Strasbourg, la ville a décidé de déduire aux automobilistes, la somme déjà payée au parcmètre en cas de dépassement d’horaire. A titre d’exemple, si un automobiliste se gare sans payer en hypercentre (zone T2), il se verra pénalisé d’une amende de 15 €. Si ce dernier dépasse les 2 h de stationnement autorisées en ayant tout de même payer son parking à hauteur de 3,5 €, son amende se verra réduite à 11,50 €. La ville se veut également attractive en proposant des prix du stationnement revu à la baisse en zone centrale. En tout ce sont près 2 000 places de parking qui devraient voir leurs prix diminués en hypercentre en 2018.

Stationnement à Nice, maintien du prix de l’amende

A Nice, la ville profite de l’arrivée de la réforme du stationnement pour adapter sa politique de gestion de ces 8500 places en voirie. A partir du 1er janvier 2018, les trente premières minutes de stationnement seront gratuites. L’amende de 17€ sera remplacée par un forfait post-stationnement abaissé à 16€. Pour les résidents, un abonnement mensuel (25€) et annuel sera proposé (280€). Aucun changement par contre n’est prévu sur le tarif horaire et sur la durée maximum de stationnement de 2 h pour les non résidents. En optant pour plus de verbalisation et une amende revue à la baisse, la ville espère bien améliorer les 3 millions d’euros par an de recettes actuelles grâce à la location de parking.

Voir toutes nos annonces parking Nice

Marseille, petite amende liée à la réforme du stationnement

La ville de Marseille mise elle sur la prudence en maintenant le prix de l’amende à 17€ dès le début de la réforme du stationnement. Un bon plan subsiste à Marseille avec l’abonnement semestriel (70€) ou annuel (130€) pour se garer au plus proche de son domicile en tant que résident. Pour les personnes à l’esprit écologique se déplaçant en voiture électrique, la ville prévoit également une remise supplémentaire de 50% sur l’ensemble des abonnements souscrits. Autre avantage à Marseille, pour les professionnels, disposer d’une vignette autorisant un stationnement sans limitation de durée. Cette offre limitée à 1 an est valable pour une seule personne.

Voir toutes nos annonces parking Marseille

Le stationnement le plus cher est à Lyon

A Lyon, le vote du conseil municipal du 23 octobre fixe un nouveau record du forfait post-stationnement en hyper-centre. Avec un prix de 60 €, 7 000 places de stationnement vont être équipées de nouvelles solutions de contrôles. De plus, le nombre d’agents de surveillance sur la voie publique va être renforcé. Dans des zones moins denses, le nouveau forfait à 35 € se rapprochera des prix moyens observés ailleurs en France. Pour les verts, ces tarifs restent compétitifs par rapport aux 135 € prévus pour un stationnement gênant ! En effet, pour eux le véritable objectif de cette réforme reste de réduire la fraude tout en d’améliorant la qualité de l’air.

Voir toutes nos annonces parking Lyon

Paris souhaite un retour sur investissement dans le stationnement

Paris a également fait le choix d’augmenter fortement les prix de l’amende ! Suite à la réforme du stationnement, la somme atteindra 50 € dans les onze premiers arrondissement. Le conseil est donc de se garer dans le reste de Paris (forfait à 35 €). En cas de dépassement d’horaire, le premier paiement effectué pour son stationnement sera déduit de l’amende. La verbalisation sera assurée par deux groupes privés : Indigo et Urbis Park. Ces deux structures se partageant par la même occasion ce marché. Équipé de voitures flasheuses, ces sociétés seront en mesure de vous verbaliser tous les jours. Ainsi et jusqu’à deux fois par jour, l’amende pourra atteindre jusqu’à 100 € par jour. La ville de Paris souhaite récupérer un vrai retour de son investissement.

Voir toutes nos annonces parking Paris

 

Remonter