Parking et voiture électrique ?

En France, près de 150 000 automobilistes ont opté pour l’usage d’une voiture électrique.

De la petite « Zoé » à la dernière « Tesla – Model 3 », la problématique est la même : où disposer d’un parking et d’un point de recharge pour sa voiture électrique ! Pour ceux qui vivent en maison individuelle, la recharge se fait principalement chez soi. Autre solution de secours, profitez de bornes de recharge en voirie ou dans les parkings publics. En copropriété et en logement collectif, même si des solutions de recharge existent, des interrogations et tensions peuvent surgir au sein des copropriétés. A travers cet article, nous tenterons de répondre à vos interrogations sur les parkings adaptés aux voitures électriques. Également, nous répondrons aux avantages connus aujourd’hui à rouler propre pour coupler facilement parking et voitures électriques.

Un parking gratuit pour les voitures électriques

Première bonne nouvelle, la plupart des municipalités incitent à l’usage de moyen de locomotion propre et peu impactant. Ainsi, si vous disposez d’une voiture électrique, vous faites partie des premiers de la classe en termes de mobilité. Concrètement cela se traduit par une gratuité du parking pour sa voiture électrique dans certaines villes. A Paris par exemple, il est possible de se garer gratuitement sur les places en voirie. D’autres villes comme Aix-en-Provence ou Nice autorisent également le stationnement gratuit aux voitures propres. En plus d’une économie non négligeable sur le prix du parking, la chance de trouver une place libre dans les zones les plus denses de l’hypercentre se voit démultipliée.

D’autres villes comme Lyon, Marseille proposent des tarifs préférentiels pour l’usage d’une voiture électrique ou hybride. Globalement, l’économie sur l’abonnement stationnement est de 50 %. Pour profiter de cet avantage (similaire aux résidents), il faut justifier quelques papiers en mairie : carte grise, justificatif de domicile, pièce d’identité, taxe d’habitation, précédente vignette de stationnement, contrat de location / attestation de l’employeur.

parking borne voiture électrique

Disposer d’un parking gratuit lors de pics de pollution pour sa voiture électrique

Lors des pics de pollution, la plupart des villes activent dorénavant la circulation différenciée. Pour de nombreux automobilistes cela sous-entend, adapter son mode de déplacement ou son véhicule ci-celui ne répond pas aux critères de circulation.

Pas concerné par les mesures prises lors de pics d’ozones, les automobilistes en voiture électrique profitent alors d’un choix plus important de parking. Là où les parkings en voirie et en parcs sont habituellement bondés, les conducteurs ont l’embarras du choix sur l’endroit où se garer. Toutefois, cette condition est vrai sous réserve que les résidents ne prennent pas les transports en commun. Sans stress et avec une fluidité de circulation, le seul point de vigilance est alors de s’assurer de disposer d’une voiture suffisamment chargée.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire un saut sur les mesures prises par la ville de Paris lors des pics de pollution. Le site de la ville donne davantage de précisions sur la gratuité du stationnement résident à Paris et les seuils de pollution.

Anticiper sa recharge sur les bornes publiques

Là où un utilisateur de voiture thermique aura tendance à se concentrer sur sa zone de stationnement, rouler en voiture électrique signifie souvent anticiper son point de recharge. Dans le cas où votre voiture est presque à plat, rien de mieux que de faire le plein sur une borne en hypercentre d’une ville. Il est rappelé que les emplacements réservés aux voitures électriques sont exclusivement dédiés à de la charge. Ainsi, aucune voiture (même propre) ne doit stationner sur ces emplacements réservés au-delà du temps de recharge nécessaire. Pour faire preuve d’empathie, il convient donc de libérer les bornes publiques une fois la charge terminée.

Pour connaitre en temps réel les bornes disponibles près de son besoin, l’opérateur de bornes de recharge Freshmile basé à Strasbourg référence de nombreux points de charge en Europe. En quelques clics, il sera possible de déterminer si la borne est adaptée à la technologie de votre véhicule. Autre acteur Alsacien, ChargeMap permet de trouver des bornes publiques et privées.

Privilégier les charges électriques longues sur les parkings privés ?

Il peut-être tentant de plébisciter les charges gratuites en voie publique. Même si l’économie semble intéressante, il est conseillé de recharger sa voiture à son domicile ou sur son lieu de travail. De plus, même si votre problème est lié à la recherche d’un parking pour votre voiture électrique, pensez au conducteur pouvant chercher une solution urgente pour continuer son trajet. En maintenant une borne et place publique vacante, vous contribuerez à la gratuité du service et au maintien de la borne par l’opérateur.

Dans le cas où vous souhaitez passer à la voiture électrique en copropriété, sachez que les mentalités et droits évoluent. En effet, avere-france.org (association pour le développement de la mobilité électrique), « tout utilisateur de véhicules électriques résidant dans une copropriété peut invoquer son droit à la prise pour installer à ses propres frais une solution de recharge sur sa place de parking ». Vous trouverez plus de précisions sous l’article spécifique aux recharges des voitures électriques en copropriété.

L’ouverture d’un marché de recharge en copropriétés ?

L’évolution des modes de transports (plus doux, moins bruyant) dans les grandes agglomérations devraient faire le bonheur des vendeurs de voitures électriques. Cependant, le point blocage a cette croissance annoncée sera bel et bien le nombre de bornes de recharges disponible. Même si le déploiement de nouvelles bornes de chargement en voirie est en hausse, de nombreux arguments tendent à l’ouverture d’un marché de recharge dans les copropriétés.

De nombreux arguments incitent à coupler location de parking et bornes de recharges privées :

– Une gestion simplifiée pour les copropriétés : permettre aux syndicats ou aux occupants d’équiper une flotte de parking vacant en permanence ou de façon temporaire. L’objectif sera ainsi de répondre au concept de mutualisation et de parkings partagés entre visiteurs et travailleurs / résidents,

– Apporter une valeur ajoutée à sa location de parking : de nombreuses personnes ont compris l’intérêt de rentabiliser leur parking libre en le louant. En proposant de nouveaux services autour du parking, fini le stress de quitter sa borne une fois la charge terminée,

– Possibilité d’amortir certains frais de copropriétés : tout au long de l’année, différents travaux se font au sein de la copropriété. Certains travaux sont peu coûteux, d’autres à budgétiser. Grâce à un investissement commun (la location de places et bornes de recharge), une nouvelle forme de stationnement est à inventer à travers le parking partagé.

Equiper son propre parking d’une borne de recharge électrique

Si vous avez pour habitude de loueur occasionnellement ou au mois votre place de parking, il peut être intéressant de l’équiper d’une borne de recharge. Idéalement, celle-ci sera naturellement utilisé pour votre propre usage dans le cas où vous passez vous même sur de l’électrique. A l’inverse et même sans usage, votre parking se différenciera de l’offre de marché par un service supplémentaire. Information importante, avant de se lancer dans cet investissement allant de 500€ (3 kW) à 1200€ (borne de 7kW), il convient de différencier recharge « occasionnelle » ou « intensive ».

1. Diagnostiquer l’usage et l’intensité disponible

La recharge « occasionnelle » peut se faire sur une prise domestique avec une alimentation limitée à 8A. La recharge « intensive » nécessite l’installation d’une borne spécifique dit « Wallbox » sur une prise renforcée de 15 à 50A. En gros, la recharge de la voiture va passer de plusieurs heures à 30 / 45 minutes. Au sein de la copropriété, la question sera de savoir d’où vient l’électricité : espaces communs ou tableau électrique privatif ?

2. Collectif neuf ou ancien : formaliser l’accord du syndicat de copropriété

Vous l’aurez compris en cas de puissance insuffisante de son propre compteur, une autorisation de la copropriété s’impose. La bonne nouvelle vient de la législation puisque pour les logements anciens, la loi a évolué le 1er janvier 2015. En effet, sans faire de nouveaux branchements en domaine public, il est possible de demander au syndicat de copropriété l’ouverture d’un raccordement à ses frais. En cas de demande, n’hésitez pas à joindre un schéma d’installation et un descriptif des travaux avant le passage à l’assemblée générale.

3. A quel prix revendre sa charge ?

Si vous roulez déjà en voiture électrique, vous aurez plaisir à louer votre parking tout en rendant service à un passionné comme vous. Le prix de la charge est d’environ 2€ pour 100 km. Avec autonomie moyenne de 400 kilomètres, et en fonction du nombre de chargements vous n’allez pas vous enrichir en revendant de l’électricité à un conducteur. Toutefois sur une location de parking au mois à 100€, il sera possible d’augmenter son loyer de 40 à 50 % en avant un décompte au réel sur les kilowatts heures réellement consommés.

borne de recharge voiture électrique

 

Remonter