Entre Strasbourg et Paris, un nombre insuffisant de parking libre

Parti de Strabourg et de passage à Paris le temps d’un week-end et d’un concert au Stade de France, j’ai pu être frappé par l’évolution et la place de la voiture dans ces deux grandes villes Françaises.

Touriste durant ces deux jours, l’usage de la voiture s’est heureusement arrêté au parking sous-terrain à 500 mètres de la gare de Strasbourg (en face de l’académie de la Bière). Je remercie en passant l’administration située rue Adolphe Seyboth qui réduit mes frais de parking depuis maintenant plus de 10 ans.

Un parking gratuit, un début de week-end synonyme d’économie

Avec un réveil avancé à 6H00 pour un dimanche matin, stationner à deux minutes de la gare de Strasbourg, un avantage certain pour obtenir le train de 07H47 en direction de Paris. Ne pas payer un parking à proximité de la gare, une économie non négligeable de 40 € sur des frais de stationnement. C’est avec un peu d’avance et une traversée de la rue du Maire Kuss, réaménagée en zone piétonne, que le dôme de verre couvrant la gare se présente à moi.

Le temps de mettre la main sur une lecture de qualité distribuée à l’entrée de la gare (« magazine or norme »), me voilà en route pour la capitale. La mise en place du dernier tronçon à grande vitesse dès la sortie de la ville rend ce voyage en TGV très appréciable. Presque trop rapide, je n’arrive malheureusement pas à finir la lecture de ce magazine spécialisé sur l’actualité de la ville de Strasbourg, et où les start-up de la scène locale sont également mises en avant.

Moins de deux heures plus tard, me voilà à Paris. Changement d’atmosphère avec une avenue des Champs Élysées déjà bien active pour un week-end du 14 juillet…

parking champ élysées paris

Sur Paris, la réduction des voitures en ville ne semble pas d’actualité

Arrivé sur Paris, l’élément marquant est la taille des boulevards et la place laissée à la voiture en centre-ville. Sortie de la gare, peu de place aux cheminements piétons ou aux déplacements propres. Sur d’immenses boulevards et dans de nombreuses rues, la place de la voiture en agglomération est encore dominante voir prioritaire. Ce mode de mobilité explique sans doute pourquoi le développement de https://www.prendsmaplace.fr/ est plus important à Paris que dans d’autres grandes villes.

Une autre différence importante par rapport à Strasbourg est, par exemple, la forte présence de deux roues motorisés. Moins cher qu’une voiture et idéal pour se faufiler dans les embouteillages, de nombreux trottoirs de Paris se sont transformés en parking pour motos ou scooters.

Malgré un sentiment de bruit et d’atmosphère pollués, le vélo a pourtant le vend en poupe ! Sur l’ensemble des stations « Vélib » croisées durant le week-end, pas un vélo en attente de location, mise à part ceux nécessitant une révision. Sillonner dans la ville en vélo, voilà peut-être le moyen le plus sympa à adopter pour gagner du temps et visiter Paris à conditions d’éviter certains axes fortement circulés.

La construction de nouveaux parkings à vélos s’impose à Strasbourg

Après deux jours de déplacement piétons ou en métro, le week-end à Paris a permis de ne pas rater les principaux monuments de la Capitale. La Tour Eiffel, Notre-Dame de Paris, le Musée d’Orsayet du Louvre, l’Arc de Triomphe ou le Sacré Coeur, autant d’ouvrages grandioses déjà vu mais à revisiter lors d’un prochain passage. La taille de certains parcs, hors norme permet également de prendre une vraie bouffée d’oxygène.

Content de rentrer et retrouver certaines habitudes, le retour à Strasbourg me donne le sentiment de retrouver une ville « minuscule » mais bien plus verte. Rien qu’à la sortie de la gare, ou à chaque traversées de l’Ill, la végétation prend le dessus par la présence de géraniums, d’aménagements floraux ou par un nouvel espace de verdure au bout de la rue. Seul problème cependant, la forte pression des vélos sur la ville a transformée certaines arbres ou le mobilier urbain en barrières de stationnement.

Entre l’image du dernier passage de la voiture google « Street View » en 2014 à proximité de la gare de Strasbourg et la situation actuelle, on peut se demander si l’avenir des locations de parking ne se fera pas dorénavant dans le vélo avec Prendsmaplace ?

parking vélo gare strasbourg

Remonter