De l'autopartage au parking partagé

Habitué à jongler entre différents modes de transport dans votre ville, vous découvrez le stationnement partagé. Après l'autopartage, les vélos et trottinettes mutualisés, place au parking partagé. Louez dès à présent votre parking sur Prendsmaplace.

 

Autopartage et parking partagé, quelle différence ?

Le concept d'autopartage a pu se développer un peu partout en France. L'idée est simple, partager un réseau de véhicules en libre-service. En somme, pourquoi devenir propriétaire d'un véhicule faiblement utilisé alors qu'il est possible de le mutualiser. En effet, un véhicule coûte cher. Entre son achat et les frais annexes, le coût d'une voiture peut rapidement dépasser 300 € par mois. Ainsi, plutôt que de laisser dormir une voiture dans un garage, l'autopartage a vu jour en ville.

En ce qui concerne le parking partagé, l'idée est de profiter de la disponibilité de certains parkings privés pour se garer facilement. Généralement situés chez des particuliers, les places sont proposées à un prix symbolique. De ce fait, des parkings sont partagés de particuliers à particuliers sur différents créneaux horaires. Ainsi, proposer sa place à la location rend service à un tiers.

Evolution de l'autopartage à Paris

A Paris, depuis l'interruption d'Autolib, de nombreux parkings restent vacants en voirie. Même si de nouveaux acteurs ont vu le jour à travers Mobilib, l'autopartage cherche un nouveau souffle à Paris. A l'époque d'Autolib, il était facile de différencier les emplacements dédiés à l'autopartage. Même si les panneaux interdisant le stationnement et le marquage au sol existe encore, impossible de voir au loin les caisses à savons grises. De nos jours, les voitures proposées par les nouveaux opérateurs d'autopartage se fondent dans la masse.

En finalité, quelques malins ont compris l'intérêt de se garer sur les emplacements dédiés aux "véhicules partagés". Même si la possibilité de se camoufler au milieu des voitures floquées existe, il est rappelé que ce type de stationnement est interdit. En plus d'une évacuation sur l'une des fourrières de Paris, vous vous exposez à une amende.

parking partagé paris

Opérateur et coût de l'autopartage à Paris

Le prix de location d'un véhicule en autopartage à Paris est sensiblement le même selon les opérateurs.

Le montant à payer est lié à quatre facteurs : type de véhicule, durée de location, kilométrage et assurance souscrite.

Pour les opérateurs actuellement présents sur Paris (Ada, Drivy, Ubeeqo et Communauto), Drivy disposerait de l'offre la moins cher. A titre d'exemple, le prix de quatre heures de location est de 20€ en semaine. En week-end, le prix de la journée passe à 40€.

Autopartage à Paris Véhicule Prix
Ada pour 300 kms Clio 114 €
Drivy pour 400 kms Clio 112 €
Ubeeqo pour 400 kms Twingo 164 €
Communauto pour 400 kms Yaris 121 €

Service d'autopartage dans 10 grandes villes

Dans la plupart des villes de plus de 100 000 habitants, un service d'autopartage vous attend.

Pour une utilisation ponctuelle ou un abonnement de longue durée, le modèle économique est souvent le même. Les voitures en libre-service sont à réserver en ligne pour quelques heures ou de façon plus régulière. Les véhicules sont généralement stationnés en centre-ville (hôtel de ville, gare, au coin de la rue). Enfin, il est également possible de trouver ces véhicules à l'aéroport ou dans de plus petites communes.

En chiffre, aujourd'hui 5 % des français ont recours à l'autopartage. Ce chiffre monte à 10 % et même 20 % dans Paris intra-muros.

Le succès du concept est lié à l'économie réalisé en plus de l'aspect collaboratif. A titre d'exemple, et pour 5 000 kilomètres, l'économie sur l'achat d'un véhicule particulier est de 2000€ / an / personne. Avec de nombreux opérateurs en France, petit focus sur Citiz l'opérateur qui monte dans de nombreuses grandes villes.

Citiz, un service de véhicules partagés en croissance

En dehors de la capitale, Citiz s'est largement développé sur l'ensemble des grandes villes.

Tout d'abord, il est possible de réserver un véhicule partagé à Strasbourg, Bordeaux, Lyon, Lille et Nantes par exemple. Enfin, la flotte de véhicule pour les particuliers est composée de 5 catégories sous trois formules. Pour les véhicules, les modèles démarrent en taille S en petite citadine jusqu'à atteindre le XXL en véhicule 9 places. Par ailleurs pour les gros rouleurs, un abonnement mensuel de 16€ par mois existe. Il faut compter entre 20 et 45 € par jour pour la réservation du véhicule. A ce prix, il reste à rajouter le prix d'utilisation par kilomètre. Le montant varie de 0,37€ par kilomètres jusqu'à 100 bornes à 0,47€ par kilomètres pour les plus gros véhicules.

Autopartage Citiz Où trouver les véhicules
Angers Places Sainte Croix / Lorraine / Imbach / Molière / Lorraine / Lafayette
Bordeaux Gare Saint-Jean, Porte de Bourgogne, Pey-Berland, Gambetta, Jean-Jaurès
Strasbourg Place Kléber, Ponts couverts, Gare Saint Aurélie, Avenue des Vosges, Etoile
Lyon Part-Dieu, Saxe-Servient, République, Sathonay, Hôtel de Ville, Célestins
Lille Sébastopol, Mairie de Lille, Gare Flandres, Gare Europe, Gambetta
Marseille Grand rue, Saint-Jean, Notre Dame, République, Gare Saint-Charles
Nantes Gare de Nantes Nord (parking effia)
Rennes République, Hoche, Chézy-Dinan, Kleber, Anatole France, Gare, Fac de Droit
Toulouse Capitole, Victor Hugo, Jean Jaurès, Jeanne d'Arc, Compans Caffarelli

Adepte d'autopartage, avez-vous déjà pensé à louer votre parking ?

En conséquence de la pollution, le processus est lancé pour améliorer nos mobilités en agglomération.

Après l'incitation à se garer sur des relais trams en seconde couronne de ville, le stationnement en hyper centre se transforme. De toute évidence, la réforme du stationnement de janvier 2018 réduit déjà les fraudes au paiement. En finalité, la réforme permet également d'adapter davantage son mode de transport. Si vous souhaitez encore vous garer à la journée en centre-ville, le prix explose !

Aujourd'hui, les collectivités pensent aux nouvelles formes de transport dès les travaux de voirie. Après l'obligation de créer des couloirs de bus il y a quelques années, la priorité actuelle est de donner plus de places aux vélos et aux piétons. Dans les circonstances actuelles, l'élargissement des trottoirs et la pose de range vélos rongent la place dédiée aux parkings voirie. Force est de constater, que de nombreuses personnes habitant en agglomération ont ainsi fait le choix de se séparer d'un véhicule.

En définitive pour les amateurs d'autopartage, l'économie réalisé sur l'achat d'un véhicule permet de payer de nouveaux loisirs. Encore mieux, sans voiture dans le garage, il est même possible de gagner de l'argent ! En effet, si vous disposez toujours d'un parking privé, avez-vous déjà pensé à le louer ?

Concept du parking partagé

Bien connu sous le nom de "parking partagé", mutualiser une place peut aussi s'appeler "co-stationnement" ou "parking sharing".

En régle générale, le propriétaire partageant sa place de parking le fait pour l'argent. Toutefois, des particuliers, louent également leur place à titre symbolique et pour l'entraide. Enfin, certaines copropriétés collectent également les locations afin de payer les frais de fonctionnement de la copropriété.

Quel profil avoir pour déposer son annonce ?

Aucun profil type n'est attendu au moment de déposer une annonce sur un site spécialisé dans les locations de parking. Globalement, deux critères sont à respecter : être propriétaire de la place en question et être prêt à rendre service. Il est également possible de sous-louer un parking (locataire, logement étudiant) sous réserve d'obtenir l'accord de son propriétaire. Enfin, l'accès au stationnement se solutionne par la mise à disposition de bip, l'aide d'un voisin, le dépôt d'une clé dans un boitier. Certaines portes sectionnelles peuvent également s'ouvrir à distance. En finalité, les places en co-stationnement se trouvent chez différents acteurs privés :

- propriétaires particuliers,

- hôteliers et propriétaires d'immeubles,

- étudiants et personnes en location,

- artisans / commerçants,

- investisseurs du parking,

Prendsmaplace, des parkings privés chez les particuliers

Prendsmaplace est une start-up collaborative entre particuliers.

Si vous disposez d'un parking libre en permanence ou de temps à autre, il est intéressant de le louer.

Hormis l'aspect financier, vous contribuerez à votre niveau à décongestionner la circulation de votre quartier. En conséquence, moins d'émissions CO2 et moins de voitures à tourner au pied de votre immeuble. Avec plus de 5 000 annonceurs déjà référencés, Prendsmaplace cherche en permanence de nouveaux annonceurs. En valorisant l'échange et le lien social, votre personnalité a d'ailleurs autant de valeur que votre parking. Ainsi, si vous êtes propriétaire d'une place en ville, prenez 2 minutes pour la référencer gratuitement.

Louer un parking privé