Assurance parking: assurer une auto dans un parking

Il se peut, dans certaines situations, que son véhicule soit inutilisé et reste sur sa place de parking. Même dans ce cas particulier où le véhicule n’est pas en circulation, la loi oblige à la souscription d’un contrat d’assurance auto. Explications.

Une assurance auto qui dépend du type de parking

La loi stipule que tout véhicule terrestre à moteur capable de se déplacer doit être assuré avec un contrat d’assurance portant au minimum sur la responsabilité civile. Pour les assurances auto, elle est également dite “au tiers”, ce qui signifie qu’elle couvre les dégâts causé à une tierce personne ou un tierce véhicule. Elle ne prend cependant pas en charge les dégâts éventuellement survenus au niveau de son véhicule ou à soi-même.

Donc par définition, une voiture restant garée, immobilisée sur une place de parking doit être assurée pour que son propriétaire soit en règles avec la loi.

Le propriétaire du véhicule a donc le choix entre souscrire l’assurance au tiers ne couvrant que les dégâts causés à un tiers, ou choisir un contrat plus complet, mais aussi plus cher. En fonction du type de stationnement, les risques de rencontrer un sinistre ne sont pas les mêmes. Il est donc important d’en tenir compte et de réaliser un comparatif auto comme celui proposé par Selectra pour s’assurer de trouver le contrat qui correspondra réellement à son profil et ses besoins, tout en rentrant dans son budget.

Une prime d’assurance auto fonction du type de parking

Le montant de la prime d’assurance auto évolue en fonction de la place de parking sur laquelle la voiture reste garée.

– S’il s’agit d’un box, les risques de faire face à un sinistre sont moindres c’est donc le moyen stationnement le plus sûr. Il peut parfois être nécessaire de faire assurer son parking

– Plus le garage est proche du domicile voire attenant, moins il est considéré risqué d’y garer son véhicule. De plus, si situé à moins d’un kilomètre du domicile, il peut être rattaché à l’assurance immobilière de la maison. Dans ce cas une assurance au tiers se révèle suffisante.

– Les parkings collectifs couverts sont considérés en général comme assez sécurisés.

– Les places de parking dans la rue sont les lieux où il y a le plus de risques de faire face à un sinistre. L’assurance coûtera donc plus chère et une assurance au tiers peut ne pas suffire. En effet, en cas de portière endommagée ou de rétroviseur arraché, elle ne couvrira pas les frais.

Assurance auto pour véhicule immobilisé dans un parking : cas particuliers

Il y a cependant des situations pour lesquelles l’obligation d’assurer sa voiture inutilisée, restant stationnée peut être levée.

En effet, si le véhicule se trouve immobilisé, dans l’incapacité d’être utilisé, que la voiture ne peut pas rouler, alors il est n’est plus illégal de ne pas avoir de contrat d’assurance couvrant le véhicule. Cette dispense concerne par exemple :

– le véhicule est qualifié hors d’état de rouler. Dans le cas d’un véhicule hors d’usage (VHU), il devra être déposé en centre de traitement VHU puisque considéré comme un déchet;

– le véhicule ne risque pas de causer de dommages ;

– les roues du véhicule n’ont aucun contact avec le sol ;

– le véhicule est vide de carburant ;

– le moteur ne fonctionne plus ;

– le véhicule n’a pas de batterie ou cette dernière est vide, etc.

assurance automobile

Remonter