Stationnement gênant à Paris, comment ne pas retrouver sa voiture en fourrière

Faute de stationnement libre en voirie à Paris, il est tentant de se garer un peu n’importe où par manque de temps. Malgré le doute au moment de se garer, un stationnement gênant à Paris peut-être lourd de conséquences. En effet certaines infractions au code de la route peuvent entraîner la mise en fourrière de votre véhicule. Ainsi avant de chercher votre véhicule en fourrière pour un mauvais stationnement à Paris, apprenez dès aujourd’hui à différencier un stationnement gênant, abusif et dangereux.

Distinguer les stationnements sans risque de fourrière à Paris

– Stationnement gênant

D’après le code de la route, un stationnement est gênant lorsqu’il gêne la circulation publique ou le stationnement d’autre véhicule. Ainsi, il convient d’éviter le stationnement sur des emplacements réservés (taxis, transport de fond, autopartage, livraison, voie de bus). D’autres cas de figure sont plus difficile à déterminer. Se garer devant un porche ou la porte sectionnelle d’un immeuble en gênant un peu la sortie peut faire l’objet d’une infraction. Le stationnement à Paris des deux roues motorisés sur un trottoir est également très encadré. En effet, la protection des piétons et du déplacement des personnes à mobilités réduites joue en votre défaveur.

– Stationnement abusif

Un véhicule est considéré comme « stationnement abusif » à partir du moment où celui-ci dépasse un délais de 7 jours de stationnement en voirie fixé par la ville de Paris sans bouger. L’ensemble des véhicules épaves sur la chaussée sont également régulièrement évacués. Il s’agit là de véhicules dégradés ou ne répondant plus à une utilisation normale. Si votre véhicule est considéré comme épave, le risque de se voir revendu par l’administration voir détruit.

– Stationnement dangereux

Un stationnement est dangereux lorsque celui-ci met en danger des usagers. Il s’agit de stationnement impactant la visibilité, se situant à proximité d’intersection de routes ou de virages. Egalement, un stationnement sur un passage piéton ou sur un passage à niveau est répressible. Dans le cas où vous souhaitez décrocher votre téléphone en vous garant sur le trottoir, une infraction vous guette. Même en restant au volant et sur un trottoir suffisamment large, vous êtes en infraction. Pour les cas les plus dangereux, une mise en fourrière pour mauvais stationnement à Paris est possible. Cerise sur le gâteau, en plus de la mise en fourrière du véhicule, une verbalisation de quatrième catégorie peut s’appliquer (135 € d’amende forfaitaire sans perte de point). De plus, en cas d’accidents liés à un mauvais stationnement, le conducteur malveillant peut se voir condamné à une suspension de permis jusqu’à 3 ans.

Si les doutes persistent sur les stationnements gênant, abusif ou dangereux, le mieux est de consulter l’article R417-11 du Code de la Route. Il y a de forte de chance que celui-ci vous serve en cas de réclamation suite à une verbalisation.

stationnement génant paris

Comment savoir si mon véhicule est en fourrière à Paris ?

Dans le cas où votre véhicule a fait l’objet d’une mise en fourrière, il est possible de savoir où celui-ci a été déplacé. Il est possible de savoir en ligne et avec son numéro d’immatriculation dans quelle fourrière de Paris se trouve votre véhicule.

Ce service fonctionne principalement avec les plaques d’immatriculation française. Sans succès à une première requête, il est aussi possible que le véhicule soit entrain d’être acheminé au moment de la requête.

En cas de doute, il convient de joindre le 3975 sur les heures de bureaux (08h30 – 18h00).

Votre véhicule sera transféré en préfourrière avant un acheminement en fourrière au-delà de 5 jours. La ville de Paris compte cinq préfourrières en hyper centre et une en périphérie à Clichy. A titre d’exemple, l’ensemble des véhicules du 1er au 4ème arrondissement sont rapatriés à la préfourrière de Louvre-Samaritaine. Il est donc important de savoir où se rendre pour chercher son véhicule.

Tarif et pièces nécessaires à la restitution du véhicule

A présent sûr de récupérer votre véhicule en fourrière à Paris, sa restitution peut se faire sous réserve de disposer des pièces suivantes :

– attestation d’assurance valide,

– permis de conduite du conducteur et répondant au gabarit du véhicule,

– certificat d’immatriculation,

– le véhicule ne vous appartient pas : pièce d’identité et procuration du propriétaire,

– voiture de société : K-Bis de l’entreprise et carte d’identité du gérant,

Après avoir montré patte blanche, il est possible de récupérer son véhicule au prix de 179€ pour une journée de « stationnement ». Au-delà d’un jour en parc, le tarif supplémentaire est de 29€ par journée. Ce prix est le même entre un véhicule particulier et un utilitaire supérieur à 3,5 tonnes. La tarification des deux roues est de 59€ le premier jour et de 10€ par jour supplémentaire. Vous trouverez plus de précisions sur les tarifs de fourrière appliqués dans l’image ci-dessous issue du site de la ville de Paris.

prix fourrière paris

Enfin pour savoir où vous rendre, nous vous invitons à consulter la carte des fourrières et préfourrières de Paris. En effet, l’acheminement des véhicules en fourrière change selon l’heure de stationnement (jour ou nuit) et reste fonction de l’arrondissement de stationnement à Paris. Dernier petit conseil avant de vous garer, sachez que la verbalisation peut se faire sans agent sur site. Le développement de la verbalisation permet également de relever les infractions. Depuis peu la ville de Paris a également ouvert un système de dénonciation des infractions de stationnement pour les particuliers via l’application DansMaRue. La prochaine fois, profitez-en pour vous garer directement chez un particulier plutôt que de vous faire dénoncer par ce dernier…

Remonter