Chercher un stationnement en voirie ou un parking couvert en centre-ville ?

Généralement, trouver une place de parking ressemble toujours un peu à la même chose : chercher une place de stationnement en voirie ou en parking couvert en centre ville !

En extérieur, lorsque des places vacantes existent, le principal problème est de trouver un parking répondant à la taille de son véhicule. Avec une majorité de stationnement en créneau dans les villes, il convient de disposer d’une petite voiture. En parc couvert, en plus d’un prix souvent plus cher qu’en voirie, l’objectif est de ne pas terminer au cinquième étage. Selon la durée de stationnement en voirie ou en parking couvert, la nécessité de se garer en hyper-centre, il peut-être intéressant de faire quelques recherches de chez soi avant de tourner en rond.

Quelle est votre durée de stationnement en voirie ou en parking couvert ?

La plupart des grandes agglomérations de France disposent d’une politique quasi similaire dans le stationnement. L’offre est de stationnement en voirie et en parking couvert.

Avec une piétonnisation de l’hyper centre, de nombreuses rues en hyper-centre ne sont plus adaptées au stationnement automobile. Dans le cas où des parkings en voirie existent encore en « zone rouge », la durée de stationnement est très limitée. En plus d’un prix horaire coûteux, il est alors obligatoire de quitter le stationnement sous quelques heures. En effet, faute de libérer votre place au-delà de 2 heures de stationnement le prix explose. Le dépassement de la durée conseillée de stationnement se traduit d’ailleurs par un prix majoré souvent équivalent à une amende de stationnement.

Politique de stationnement dans les huit plus grandes villes de France :

– Stationnement en voirie à Paris en hypercentre : limité à 2h au prix de 4,8€ (11ème au 20ème arrondissement) et 8€ en zone centrale  (01er au 11ème arrondissement),

– Parking en zone jaune / rouge  à Marseille : limité à 2h30 au prix de 17€,

– Places en zone Presto et Tempo à Lyon : limité à 1h au prix de 2€ en zone presto (centre de Lyon, rues commerçantes) et limité à 3h au prix de 4€ en zone Tempo,

– Stationnement en centre ville de Toulouse : 3€ jusqu’à 2h (attention au prix majoré de 30€ de 2h00 à 2h30),

– Stationnement sur voirie à Nice : un peu comme à Toulouse, prix majoré à 16€ pour 2h15 maximum (sinon 2,6€ jusqu’à 2h),

– Majoration du stationnement au centre de Nantes : limité à 2h au prix de 4,6€ (majoration à 35€ jusqu’à 10h),

– Stationnement courte durée à Montpellier : 4€ jusqu’à 2h (limité à 5h au prix majoré de 33€),

– Stationnement en voirie à Strasbourg (zone rouge) : 4,2€ jusqu’à 2h (limité à 3h au prix majoré de 35€)

parking gare de l'est

Offre de parking privé Paris gare de l’Est (10ème arrondissement)

Un stationnement en hyper-centre est-il obligatoire ?

Dans certains cas de figure il est nécessaire de se garer au plus proche de son besoin. Par obligation ou par confort, il est possible d’obtenir certaines dérogations de stationnement lors de déménagements ou selon certaines professions (transport de livraison, commerçants). Même si le choix de stationnement en voirie et en parking couvert semble large, impossible d’anticiper son arrivée.

– Le cas du déménagement

Si vous emménagez ou déménagez dans une grand ville, des dispositions spécifiques existent pour se stationner en voirie. Il convient alors de s’y prendre à temps pour adresser une demande d’autorisation spécifique de stationnement à la ville. Idéalement, la demande est à adresser 10 à 15 jours avant le déménagement aux services du stationnement. Dans certaines villes, il sera même possible de bloquer quelques places 72h avant le déménagement. Information importante, il convient tout de même de payer le stationnement en voirie. Egalement, suite aux mesures sécuritaires d’accès au centre ville, des restrictions d’accès existent pour les véhicules de plus de 19 tonnes. Il est important de contacter les services concernés pour connaitre les mesures de circulation.

– Le rendez-vous chez le médecin ou à l’hôpital

A partir d’un certain âge, prendre la voiture pour consulter son spécialiste en ville est juste un cauchemar. Entre l’évolution des règles de circulation, le manque de stationnement en voirie, l’atmosphère stressante de la ville, comment faire ? Dans le cas où il devient compliqué de marcher, l’accompagnement d’un proche est souvent la meilleure façon d’arriver à bon port sans se soucier d’où se garer. L’autre option intéressante est de privilégier les parkings relais trams permettant d’avoir un maximum d’autonomie tout en limitant le temps de marche. Enfin certains hôpitaux disposent encore de places de parkings. Conscient de la valeur de leur foncier proche du centre ville, il est possible de se garer mais à titre payant.

– Livraison d’un colis ou course rapide

Si vous êtes un professionnel de la livraison, des dispositions spécifiques dans le stationnement s’appliquent à votre activité. Le marquage au sol et la présence de panneaux sont là pour faciliter votre travail (ou pas). Les artisans et commerçants peuvent également se renseigner pour l’obtention d’un macaron spécifique. Des autorisations permettront au mieux de s’arrêter pour déposer et reprendre du matériel. Malheureusement, dans tous les autres cas de figure, aucune dérogation n’existe. Le bon plan pour un stationnement gratuit au plus proche de l’hyper centre est alors de profiter de certains « parking dépose – minute ». En voirie il est tout de même conseillé de rester à bord du véhicule pour partir en cas de contrôle. Idéalement, l’option chronométrée est alors de se garer en parking couvert à la gare. En effet, certains parkings à la gare propose jusqu’à 30 minutes gratuites avec un ticket délivré dans ce sens.

L’obligation de finir en parking couvert faute de stationnement en voirie !

Les parkings couverts construits dans les grandes villes présentent deux avantages : votre voiture est protégée de la grêle et il n’y a pas de créneaux à réaliser. Egalement des zones dédiées sont réservés au stationnement des deux roues.

Répartis aux quatre coins de la ville, il est souvent possible d’y trouver un emplacement tout au long de l’année. Les panneaux d’informations en entrée d’agglomération sont là pour vous indiquer le taux d’occupation en temps réel. Une fois sur place, les ampoules lumineuses vous guident sur les places vacantes. Comme pour la voirie, deux types de prix se distinguent. Les tarifs horaires avec un stationnement de la demi-heure à la journée sont là pour répondre à le demande des visiteurs. Les prix varient en moyenne de 4 à 35€ selon la ville. Les forfaits stationnements permettent de se garer en tant que voyageur. De quelques jours à 30 jours, il faut débourser de 20 à 250€ à l’horodateur sans perdre son ticket ! Enfin, les abonnements au mois sont là pour compléter l’offre avec le stationnement des résidents. Les prix varient alors de 100 à 200 € au mois.

Avec un prix le plus élevé dans le marché du stationnement, il est facile de comprendre pourquoi les parkings les plus rentable sont parfaitement éclairés et entretenus.

Prendsmaplace, petit prix et proximité grâce au parking particulier !

Avec l’évolution des formes de mobilités, de nombreuses personnes habitant en centre ville ont fait le choix de se séparer d’un ou plusieurs véhicules. Les parkings vacants sont alors à vendre ou proposé à la location. Pour les parkings loués directement de particuliers à particuliers, un échange gagnant – gagnant a vu le jour. Grâce à une rentabilité de 8 à 10 %, de nombreux loueurs ont compris l’intérêt de se lancer dans la location de parking privé. Pour les automobilistes, réserver un parking chez un particulier présente de nombreux avantages. Grâce à un maillage de place rare en centre ville, Prendsmaplace aux automobilistes de se garer au plus proche des rues commerçantes et à un prix défiant toute concurrence. Cerise sur le gâteau, la majorité des parkings sont couverts et sécurisés (boxs). L’offre privé n’a rien à envier au stationnement en voirie et en parking couvert des agglomérations.

Chercher un stationnement chez un particulier 

Remonter