Pour ou contre ? Un nouveau parking à Strasbourg

La création d’un nouveau parking d’une capacité de 400 places a été annoncé à proximité de la Place de la République à Strasbourg. Deux groupes s’affrontent déjà concernant l’éventuel aboutissement de ce projet. Si vous êtes contre, rassurez-vous ce dernier est actuellement en phase d’étude pour une construction avenue de la Liberté.

parking place de la republique strasbourg

Des parkings au centre-ville insuffisamment remplis

Pour de nombreuses associations ou autres militants écologistes, la construction d’un nouveau parking n’est pas justifiée. A leurs yeux, les parkings des Halles ou de la place Broglie sont loin d’être saturés. De plus, à leurs yeux, ces derniers sont déjà idéalement situés au centre-ville. Ainsi, la solution qu’ils privilégient serait de communiquer davantage sur l’utilisation des relais-trams. Même au moment de faire des achats au centre-ville, ce mode de transport leur semble adapté. De plus, l’autre argument évoqué est davantage lié au problème de qualité de l’air. Il est vrai que l’heure est venue de réduire l’impact carbone et donne ainsi plus de poids au « non » !

Une attente de longue date enfin synonyme d’attractivité

Pour les commerçants et les Vitrines de Strasbourg, la construction de ce nouveau parking est une bonne nouvelle. En attente de ce nouvel ouvrage, ce parking répondra enfin d’après eux, à un manque important de parkings. Celui-ci serait alors situé à proximité d’un axe structurant de la ville (l’Avenue de la Forêt Noire). De plus, la construction de ce nouveau parking boosterait leurs ventes !  Situé à moins de 3 minutes de la rue des Juifs et d’un quartier très animé, les commerçants voient déjà l’attractivité se développer dans leurs rues. Pour certains néanmoins, malgré l’avancée notable, cet effort ne semble malheureusement pas suffisant. Il est vrai que la crainte de voir de nombreux clients privilégier les centres commerciaux en périphérie de la ville subsiste. La réponse est donc « oui mais » !

Un compromis à tester pour résoudre la problématique du parking !

Pour la start-up de Strasbourg Prendsmaplace, spécialisée dans la location de parking entre particuliers, une autre alternative mérite d’être étudiée. Avant de réaliser le premier coup de pelle, pourquoi ne pas privilégier le foncier privé inexploité ?

Cette proposition  évoquée à deux reprises aux élus locaux, permettrait d’encourager l’ouverture du marché privatif. Un foncier libre, bien plus important que l’on ne l’imagine subsiste d’ailleurs près de la Place de la République. Sans surcoût, cela permettrait déjà d’apporter une complémentarité rapide à la problématique.

Ainsi pour Prendsmaplace l’ensemble des parties ont donc des bénéfices à tirer de l’émergence croissante du parking collaboratif. Que ce soit pour les entités privés, les commerçants, les automobilistes ou la collectivité. De la sorte, l’ensemble des acteurs ont davantage à y gagner en faisant des compromis :

    • De nombreuses entreprises comme des particuliers cherchent actuellement à diversifier ou compléter leur rentrées d’argent. Plutôt que de laisser un parking vide, louer un parking libre est nouvelle solution. De plus pour les investisseurs le rendement annuel est de l’ordre de 6%,

    • Pour les commerçants, il serait possible de bénéficier d’un panel de places au plus proche de leurs boutiques. Cet atout reste nécessaire pour des clients sont souvent pressés et chargés,

    • En disposant de plus de choix pour se stationner et à un prix compétitif, les automobilistes gagneront en sérénité. Fini le temps de courir pour faire ses achats,

    • Enfin pour la collectivité, ne pas construire un nouveau parking, une occasion de réaliser des économies importantes sur les budgets de la ville.

Bien plus que la question de « construire ou non un nouveau parking », l’interrogation de fond est davantage de penser à une économie circulaire à l’échelle d’un quartier.

 

 

Remonter