L’économie collaborative, un modèle qui transporte les bonnes idées

Pour mesurer l’impact de l’économie collaborative, il faut le faire en observant à quel point elle a changé la donne sur des secteurs clés. Parlons ici du marché du transport qui rayonne à travers le prisme des modèles collaboratifs.

Revenons dix ans en arrière. Il était alors bien plus compliqué de trouver une place de parking, un appartement à bas prix pour les vacances, un bateau facilement louable ou alors un covoiturage, terme loin d’être à la mode. Dorénavant, il faut parfois moins de 3 minutes pour réserver son moyen de transport, autant pendant les vacances qu’en dernière minute lors d’une semaine classique.

La pensée collaborative, une réelle force motrice

Si l’économie collaborative a accéléré les choses, elle a aussi incité les particuliers à « penser collaboratif » sans pour autant les obliger à la faire immédiatement. Ce modèle économique a fait ses preuves et augmenté son capital séduction en s’appuyant sur des exemples de réussite en France ainsi qu’à l’international.

Le transport, poumon de l’économie collaborative

Maintenant, les pratiques de covoiturage, parking entre particuliers, locations de voitures, bateaux camping-cars et de billets de voyage via l’économie collaborative sont sur toutes les lèvres. Au niveau des exemples, on peut citer Click&Boat devenu une référence pour la location de bateaux et son équivalent Drivy pour réserver une voiture. La routine n’a pas le temps de s’installer puisque les plateformes se challengent de manière à fournir le meilleur service possible aux utilisateurs.

Cap sur de belles prévisions

Pour les jeunes pousses, la route est longue mais le système collaboratif remplit pleinement son rôle de tremplin. L’esprit d’entraide consolide les communautés, la volonté des particuliers à s’investir et l’envie des potentiels actionnaires à croire en une réussite sur le long terme. Le secteur du transport a beaucoup évolué ces dernières années. Nul doute qu’il va encore connaître quelques changements, surtout quand on sait qu’on attend un volume deux fois plus important pour l’économie collaborative d’ici 2022.

Remonter