La fin de l’horodateur dans le stationnement

Depuis l’obtention de votre permis de conduire, votre connaissance du code de la route a sans doute régréssé. Parmi certains aménagements et équipements liés au stationnement, l’horodateur est là pour vous rappeler que vous rentrez dans une zone où le stationnement est payant. Profitons d’un petit rappel et de quelques conseils de conduite autour du stationnement pour éviter l’amende !

Ca marche comment déjà un horodateur ?

Perché là devant votre voiture, l’horodateur est un appareil plus perfectionné que vous l’imaginez. Là où au casino, l’introduction d’une petite pièce peut vous faire gagner le jackpot, l’horodateur est là pour vous contrôler et aider à votre verbalisation. Ce dispositif électromagnétique permet aux automobilistes de s’acquitter de droit de stationnement. En effet, en garant sa voiture sur une place de parking en agglomération, une durée limitée de stationnement s’applique. En cas de dépassement de la durée maxium de stationnement, vous vous exposez à une amende appelée aujourd’hui forfait post-stationnement.

Présence d’horodateur : signal d’un stationnement payant à durée limitée

Une zone de stationnement payant à durée limitée est signalée par différents indicateurs. Entre le marquage au sol, la présence de panneaux ou les horodateurs sur le trottoir, les dispositifs de signalisation sont là pour rappeler que vous exposez à une infraction. Après avoir payé un ticket de stationnement, la date et l’heure permettent d’indiquer aux autorités depuis combien de temps votre véhicule est stationné. Le ticket de stationnement dispose d’autres informations utiles : logo de la ville, zone de stationnement et identification de l’horodateur.

Avec l’ensemble de ces informations, difficile de se faire passer pour un bon payeur en exposant une collection d’ancien ticket sous son pare brise. De plus, les nouveaux horodateurs vous obligent maintenant à saisir votre plaque d’immatriculation. Parfois compliqué d’utilisation, ces derniers répondent parfaitement aux personnes de taille moyenne. L’absence d’anti reflet sur l’écran est également là pour compliquer la saisie de votre plaque d’immatriculation. Jamais appris par coeur, vous aurez plaisir à repasser par votre stationnement pour mémoriser votre plaque avant de retourner une seconde fois à l’horodateur.

horodateur stationnement

La signalisation prime-t-elle sur la présence d’horodateur ?

Il est possible d’avoir un doute si un stationnement est payant ou non.

Dans ce cas, il convient d’être vigilent sur la signalisation. Les panneaux de signalisation sont là pour vous rappeler la réglementation du stationnement. Il convient de vérifier par exemple en début de rue la présence du panneau « d’entrée en zone payante ». A l’inverse, la fin de la zone payante est également symbolisée par un panneau spécifique. A Paris, soyez prudent au respect de certains emplacements. Un mauvais stationnement gênant à Paris peut se transformer en fourrière.

Bien que de nombreux horodateurs restent présent en ville, certains horodateurs peuvent se situer à l’intersaction de plusieurs rues. Dans le cas où vous disposez d’un doute sur l’état du stationnement dans votre rue, téléchargez une application spécifique.

Le développement du numérique permet ainsi de payer à distance son stationnement. Là où il y quelques années, il convenait d’avoir suffisamment de monnaies pour payer son parking, une application vous permet de payer via smartphone.

L’avantage de ces applications est également la présence d’une carte interactive indiquant les zones de stationnement payant. Les limites de durée et de prix sont également intégrés à l’application.

Le stationnement se paye maintenant par application mobile

Vous ne connaissez pas encore Easy Park, OPnGO, PaybyPhone, ParkNow ou Whoosh ? Il s’agit des solutions actuelles permettant de payer un stationnement grâce à son téléphone. Bien que l’horodateur accepte encore la carte bancaire ou les pièces de monnaie, fini les pièces dans l’horodateur et le ticket derrière le pare brise. Grâce à l’automatisation du paiement dans le stationnement, tout est désormais plus simple.

En quelques clics, il est possible de prolonger sa durée de stationnement à distance. Autre point positif, il est possible de stopper le paiement en cours pour s’ajuster en temps réellement passé. Enfin, pour éviter l’amende, les applications vous signalent l’arrivée à la fin du forfait payé.

A long terme, il n’est pas impossible de voir les horodateurs disparaitrent de nos trottoirs un peu comme les cabines téléphoniques. Bonne nouvelle, l’élargissement et la place gagnée sur les trottoirs devraient aider au déplacement des piétons et personnes à mobilités réduites.

Louer un parking privé chez un particulier !

Tout le monde connait le célèbre site AirBnB dans le logement. Dans le stationnement, il est également possible de louer un parking chez un particulier. Grâce à un système de mise en relation entre particuliers, une communauté a vu le jour afin de louer un parking. De nombreux parkings proposés sur Prendsmaplace répondent à un stationnement de courte (voyageurs) ou longue durée (résident).

En cherchant une place en ligne avant de la réserver, l’inquiétude de ne pas se garer ne doit plus se faire en voiture. Grâce au concept « satisfait » ou « rembourser » le paiement final se fait après le stationnement et non avant. Il est également possible de mensualiser ses paiements pour les locations au mois. Avec Prendsmaplace, nous vous proposons un parking au meilleur prix au plus proche de votre besoin. Profitez-en pour tchatter avec votre loueur si nécessaire avent de réserver en ligne votre parking.

 
Chercher un stationnement pas cher maintenant
 
 

 

Remonter