La chasse à la voiture polluante a-t-elle démarrée ?

Pour de nombreuses personnes habitant à la « campagne », se rendre au travail signifie encore allumer le contact de sa voiture. Sous la pression des villes, de prix de carburants à la hausse et de nouvelles formes de mobilités, on peut s’interroger sur la place de la voiture en ville les années à venir. Prendsmaplace, vous en dit plus sur notre évolution des mobilités.

1850, la révolution industrielle et l’essor du chemin de fer

L’Homme a connu deux évolutions majeures dans ses mobilités en l’espace de 150 ans et ce depuis la fin du XVIIIème Siècle.

Habitué à se déplacer à pied ou à cheval jusqu’en 1850, la révolution industrielle a marqué un premier changement important dans la façon de se déplacer. L’émergence du chemin de fer et le développement d’usines à proximité des grandes agglomérations a ainsi marqué l’arrivée du tramway et du métro. A cette période, de nombreuses personnes ont alors fait le choix de sortir de l’hypercentre pour habiter et travailler en pourtour de ville grâce à l’usage des transports en commun.

L’achat d’une voiture rime avec location de parking

Un peu plus tard, une autre évolution importante des mobilités a pu se faire à l’issue de la seconde guerre mondiale avec l’arrivée des véhicules motorisés thermique. Véritable produit de consommation depuis les années 60, l’usage de la voiture s’est fortement démocratisé grâce à l’idée de « pouvoir aller où on veut quand on veut ». Ainsi, le développement d’infrastructures routières a contribué à un exode rural de masse. En conséquence, de nombreuses communes se situant dans un rayon de 15 à 30 kilomètres d’une grande ville (Paris, Strasbourg, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice, Nantes…) ont vu leur population exploser. Malheureusement, l’usage de la voiture se traduit également par un comportement plus individualiste, des bouchons et pas mal de stress aux heures de pointes…

De nouvelles mobilités couplées à sa réservation de parking à Paris

Régulièrement sanctionné par l’Union Européenne pour sa mauvaise qualité de l’air, la France cherche aujourd’hui de nouvelles solutions de mobilités durables. Ainsi, malgré la diversité des formes de mobilités proposée ce jour, la place de la voiture reste trop impactante en milieu urbain (manque de parking, bouchons, pollution de l’air, autosolisme).

Depuis peu, le développement du covoiturage, de solutions de mobilités propre sur le dernier kilomètre (vélo électrique, trottinette, gyropode,…) ont vu le jour.

A Paris, il est ainsi intéressant de coupler une location de parking chez un particulier et la fin de son trajet à l’usage d’un deux roues. En effet, l’objectif de Paris est de devenir la capitale mondiale du vélo d’ici 2020 !

Autre exemple, à Strasbourg l’usage du vélo fait sa preuve de concept depuis plus de 10 ans. En effet, cette ville a réussi son virage écologique grâce à de nombreux aménagements cyclables lancés dès les années 80. Aujourd’hui, près de 50 % des résidents urbains ont ainsi changés leur mode de transport en se déplaçant en deux roues ! Sans voiture, les plus malins en profitent d’ailleurs pour louer leur parking proche de la gare à Strasbourg à un prix d’or…

déplacement vélo

Remonter