Aéroport de Strasbourg-Entzheim, grand pas pour l’aéroport, petit pas pour les voyageurs !

Un nouveau mode de réservation pour le parking de l’aéroport : arnaque ou réelle avancée ?

C’est officiel, l’été 2016 aura enfin permis une évolution « importante » du parking de l’aéroport de Strasbourg-Entzheim : la possibilité de réserver à l’avance sa place !

La page d’accueil du site de l’aéroport fait donc peau neuve avec l’arrivée d’une publicité riche en couleurs avec un titre sans équivoque : « Nouveau : réservez votre parking, place garantie et tarif réduit ».

Pour les habitués du stationnement à l’aéroport de Strasbourg et en lisant un peu entre les lignes, il apparait vite que cette nouveauté cache en fait une triste réalité, à savoir rentabiliser au maximum les places les plus coûteuses et les moins utilisées (parkings P2, P3 et P4). Dommage, le parking P5 ; toujours saturé ; n’est pas concerné par la nouveauté.

La promesse d’un tarif réduit est-elle réellement tenue ? On peut se demander si au final cette nouveauté n’est pas un leurre pour les voyageurs ?

Différentes simulations réalisées grâce au nouveau système de réservation, pour des durées de stationnement allant du week-end (4 jours), à une semaine (7 jours), en passant par des séjours plus long (de 15 jours à 3 semaines) laissent en effet apparaître un rabais des prix de 10 à 20 % sur ces 3 parking par rapport au prix initial. Cependant avec l’impossibilité de réserver un parking en P5 l’objectif de l’aéroport est avéré : rentabiliser au maximum les places inoccupées en dirigeant volontairement les voyageurs vers les parkings les moins prisés.

Dans les conditions générales de vente du nouveau mode de réservation de l’aéroport de Strasbourg, il est important de préciser que l’offre ne répond pas aux voyageurs disposant d’une voiture de plus 2,2 mètres de haut, ni aux personnes handicapées ou à mobilité réduite.

L’émergence de nouveaux modèles économiques

Cette nouveauté à l’aéroport de Strasbourg arrive trois mois après la réduction par la SNCF, du temps nécessaire pour rejoindre Strasbourg à Paris en train (moins de 2 heures). L’attractivité de l’aéroport semble donc de nouveau mise à mal avec la concurrence du TGV, sans compter sur l’émergence de nouveaux modes de stationnements (dont prendsmaplace.fr petit poucet dans le domaine du parking collaboratif entre particuliers fait partie) et de consommations, comme par exemple le prêt de véhicule le temps des vacances (Lire l’article sur le Parisien).

Certaines « start-ups » parisiennes commencent d’ailleurs à s’intéresser à une implantation dans la capitale Alsacienne avec un objectif simple : proposer dans un premier temps, un parking payant à coût réduit au plus proche de la gare ou de l’aéroport tout en assurant un service voiturier aux voyageurs, avant de développer progressivement le modèle économique qui permettra aux voyageurs de louer leur voiture le temps de leurs vacances.

Cette solution peut présenter 2 avantages : la possibilité de se garer gratuitement et de gagner un peu d’argent à son retour.

Avion, train, parking pas cher (peut-être bientôt gratuit), différentes solutions existent pour les voyageurs pour économiser, même si pour les plus malins, le parking entre particulier reste une valeur sûre permettant d’allier confort et réduction des coûts de transport.

parking aeroport strasbourg

Remonter